Les abeilles et autres pollinisateurs

Les insectes pollinisateurs (abeilles sauvages et domestiques, mouches, papillons, coléoptère, bourdons…) transportent de fleurs en fleurs le pollen. Ainsi en déposant le pollen sur le pistil d’une fleur, cela assure la fécondation de l’ovule et la formation d’un fruit contenant des graines. De nombreux fruits et légumes dépendent de cette pollinisation : tomates, cerises, courges, pommes, carottes, oignons…

35 % de ce que nous mangeons dépend de la pollinisation par les insectes comme les fruits et légumes mais aussi cacao, café et épices. Les insectes pollinisateurs contribuent à la production agricole pour 150 cultures (84%) en Europe.

Leur rôle est donc essentiel, c’est pour cela que nous devons les protéger !

Je vous conseille pour en savoir plus sur le rôle de ces insectes de lire ce document réalisé par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer, en cliquant ici.

La disparition des abeilles est réel, les scientifiques parlent d’effondrement rapide de colonie d’abeilles, « Colony Collapse Disorder ». Le frelon asiatique cause la disparition des abeilles mais aussi l’utilisation des pesticides. Leur utilisation a augmenté de 9,4% en France en 2014, selon Le Point. Certes, aujourd’hui il est difficile de s’en passer totalement mais il est essentiel de diminuer leur consommation. Aussi, d’autres alternatives existent, comme le démontre Marie-Monique Robin dans son livre « Les Moissons du futur ».

« En France, près de 30 % des colonies d’abeilles disparaissent chaque année. En 10 ans, 15 000 apiculteurs ont cessé leur activité » selon Un toit pour les abeilles.

Whole Foods Market sensibilise les consommateurs à l’importance des insectes pollinisateurs dans notre alimentation. Ci-dessous, une de leur campagne de sensibilisation:

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les solutions pour éviter la disparition de ces insectes sont nombreuses:

  • Choisir une alimentation plus responsable, qui utilise moins de pesticides comme l’agriculture biologique
  • Choisir des aliments produits localement
  • Consommer du miel local
  • Parrainer des ruches, exemple de la société « Un toit pour les abeilles »
  • De nombreuses initiatives sont mises en place pour mettre des ruches sur les toits d’immeubles par les entreprises ou bien par les écoles/les universités. Exemple de Bee Responsible à NEOMA Business School à Rouen
  • Communiquer autour de vous sur ce problème
  • Planter dans votre jardin des plantes favorables aux insectes pollinisateurs en évitant l’utilisation de pesticides

ConsoGlobe détaille ici toutes les solutions possibles.

D’autres sources et articles de presse:

Les photos ont été prises par Gaëtan Cuttelini.

Publicités

2 réflexions sur “Les abeilles et autres pollinisateurs

  1. On peut ajouter que les abeilles sont victimes du Varroa, acarien parasite qui décime les colonies. Pour lutter contre ce parasite mortel beaucoup utilise l’Apivar qui contient l’Amitraz un neurotoxique ! Certes on nous dit que les doses utilisées contre le Varroa sont sans danger pour l’homme ! Mais c’est un neurotoxique ! Par ailleurs son effet n’est plus garantie il faut alterner avec d’autres produits car ce parasite s’adapte très vite .

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Ecologie et social : tout est lié ! | Le quotidien vert

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s